Les aidants indemnisés à compter du 30 septembre 2020

Bonne nouvelle dans le parcours de reconnaissance des aidants : les salariés ayant recours au congé de proche aidant pour s’occuper d’un proche vont pouvoir bénéficier d’une allocation servie par la caisse d’allocations familiales (CAF).

Alors que le congé de proche aidant existe depuis 2008, celui-ci ne prévoyait pas d’indemnisation jusqu’à aujourd’hui : le projet de décret prévoit une entrée en vigueur du dispositif d’indemnisation pour les périodes de congé courant à compter du 30 septembre 2020.


Au 1er octobre 2020, le salarié qui accompagne un proche présentant un handicap ou une perte d’autonomie d’une particulière gravité pourra enfin être indemnisé.


Rappelons que des avancées majeures ont déjà eu lieu cette année : depuis début 2020, le congé de proche aidant est ouvert sans condition d’ancienneté et peut couvrir une absence allant jusqu’à un an sur la totalité de la carrière du salarié (alors qu’auparavant, il était réservé aux salariés ayant au moins un an d’ancienneté et permettait une absence de 3 mois renouvelable une fois).

Ce congé peut être pris à temps plein, de manière continue ou fractionnée, ou à temps partiel. Le montant de l’allocation variera selon que le proche aidant est une personne isolée (52,08€ par jour) ou si elle vit en couple (43,83€ par jour) et le nombre de jours d’allocations sera limité mensuellement à 22 jours. Le dispositif d’indemnisation prévoit également la possibilité d’être indemnisé par demi-journée.

Les demandes d’allocations devront être faites auprès des services de la CAF et devront être accompagnées d’une attestation de l’employeur qui précisera l’octroi du congé de proche aidant. Gageons que la mise en place de cette indemnisation contribue à encourager les salariés à faire reconnaître leur qualité d’aidant !

#aidants

Lire aussi
Pas encore de mots-clés.
Dernières actus
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now