Le rôle (perpétuel ?) des entreprises dans la lutte contre la propagation du Covid-19


Il y a une certaine lassitude à voir le protocole sanitaire à nouveau modifié pour tenter d’endiguer (une nouvelle fois) la propagation du virus Covid-19 tout en essayant de garantir une continuité de l’activité (économique) des entreprises. Cette situation n’est pas loin de ressembler au mythe de Sisyphe où l’on croit chaque fois que les efforts consentis vont permettre de retrouver une situation « normale » et que lorsque l’on croit toucher au but, la situation se dégrade à nouveau, demandant de nouveaux efforts.



Les adaptations des entreprises au protocole sanitaire sont désormais régulières depuis presque 3 ans


Mais peut-on encore parler de retour à la normale en évoquant la situation d’avant crise, qui n’est plus notre quotidien depuis presque trois ans ? Ne devons-nous pas considérer que ces constantes adaptations des conditions de travail au contexte sanitaire font désormais partie du quotidien des entreprises ?


Evidemment, à chaque modification (aujourd’hui le retour au télétravail obligatoire pour trois jours par semaine voire quatre si cela est possible pour une durée de trois semaines dès ce 3 janvier), le processus d’adaptation au changement doit s’enclencher et être vécu pour permettre à chacun de s’y conformer, avec parfois l’appréhension de devoir revivre une situation délicate. Bien sûr, les salariés sauront plus rapidement remettre en place les habitudes issues des différentes périodes de télétravail. Mais ils peuvent aussi trouver des mécanismes de défense pour essayer de ne pas revivre les aspects jugés pénibles liés à la distanciation physique et sociale qu'il faudra remettre en place.


Il est peut-être temps de considérer que ces adaptations ne sont plus une réponse à une crise (c’est-à-dire à un évènement brutal et de courte durée) mais un mode d’organisation à part entière. Pour qu’il fonctionne, il doit constamment s’adapter, tenir compte des expériences ayant permis de mesurer à chaque fois l’écart entre les procédures mises en place et la réalité de leur application pratique. Tout ceci afin que ces nouveaux modes de travail alternant périodes de travail sur site et périodes temporaires de télétravail deviennent au final des modes organisationnels à part entière et non plus une réponse rapide à une situation d’urgence.

Lire aussi
Pas encore de mots-clés.