Le rôle des entreprises dans la lutte contre la "cinquième vague"

Contre la « cinquième vague », le protocole sanitaire face à l'épidémie de COVID-19 applicable en entreprise est mis à jour.



Le protocole national réactualise les mesures désormais bien connues qui ont pu être appliquées avant l’été.


Certaines mesures sont mises en avant, notamment la problématique d’aération des locaux. Concernant la circulation du virus, avec le recul, on sait aujourd’hui que les regroupements en lieux fermés sont une des sources de contact et donc de contamination. Aussi, le protocole rappelle t-il l’importance de l’aération des locaux en précisant qu’il est conseillé de laisser ouvert portes et fenêtres pour permettre une aération continue. Evidemment, lorsque cela n’est pas possible (notamment en raison de la température extérieure), il est nécessaire de remettre en place des habitudes d’aération systématique. Cinq minutes toutes les heures est préconisé.


Il est également conseillé de remettre en vigueur des jauges limitées dans les espaces pour garantir une distanciation physique, et cela, même si le masque redevient obligatoire dans les lieux collectifs clos. Le protocole règle d’ailleurs spécifiquement le cas des lieux de restauration collective, où le port du masque est évidemment impossible lors de la prise des repas. Ainsi la règle des 2 mètres doit être respectées et tous les aménagements évitant un regroupement conséquent sont les bienvenus (échelonnement des pauses méridiennes, sens de circulation, réorganisation de l’espace…).


Le protocole laisse cependant le dialogue social à la manœuvre pour mettre en place les mesures jugées adéquates à la situation de chaque entreprise ou pour définir l’organisation même du travail à privilégier (télétravail, horaires décalés, report des évènements festifs….). Couplées à un respect strict des gestes barrière et de la distanciation physique, ces mesures doivent permettre d’éviter que les entreprises ne soient des lieux de propagation du virus.


Protocole en vigueur

Lire aussi
Pas encore de mots-clés.