La santé, préoccupation clé des salariés

Alors que cette fin d’année est (à nouveau) rythmée par la reprise de l’épidémie de Covid-19, il semble intéressant de revenir sur une étude IFOP qui a mis en évidence que les salariés français sont fortement préoccupés par leur santé physique et psychologique.


Evidemment, la situation actuelle a remis la santé au cœur des préoccupations quotidiennes. Ainsi, 62% des salariés interrogés s’estiment en bonne forme physique. Ce taux baisse à 56% lorsque les salariés sont interrogés sur leur santé psychologique. Cette autoévaluation de leur forme physique et psychologique a un impact fort sur leur engagement et leur performance en entreprise : plus les salariés sont en bonne santé, plus ils sont satisfaits de leur situation professionnelle et plus ils sont productifs. A l’inverse, seuls 37% des salariés s’estimant en mauvaise santé physique ou psychologique se disent satisfaits de leur situation professionnelle.



Le ressenti des salariés vis-à-vis de leur santé est donc un facteur clé

dans le rapport qu’ils entretiennent avec leur entreprise.


Les mesures d’accompagnement que l’entreprise peut mettre en place pour garantir la santé physique et psychologique de ses collaborateurs pourront permettre de préserver le capital humain et améliorer l’attractivité de l’entreprise.


Cette démarche dite QVT (Qualité de vie et des Conditions de travail) que l’on commence à voir émerger dans les entreprises est encore timide. Ne nous y trompons pas : cette démarche ne se résume pas à mettre en place des « avantages » décorrélés du travail (babyfoot, cours de yoga…). Il s’agit de travailler sur les conditions et le contenu du travail.

Souvent, la première phase qui consiste en l’identification des risques dans l’entreprise est déjà réalisée grâce au document unique d’évaluation des risques. Cette phase peut ainsi être réutilisée comme base de travail pour réfléchir aux mesures qui pourront participer à la prévention nécessaire pour garantir la santé physique et psychologique de ses équipes.


Pour accéder aux résultats de cette étude : c’est ici


Lire aussi
Pas encore de mots-clés.