Entretiens professionnels : bien plus qu’une obligation légale !

Un entretien professionnel individuel et formalisé doit être organisé tous les deux ans avec chaque salarié et un « état des lieux » récapitulatif doit permettre, tous les 6 ans, de valider que le salarié a bénéficié d’au moins 2 des 3 mesures garantissant son évolution professionnelle, à savoir avoir suivi une action de formation, avoir acquis une certification par la formation ou une validation des acquis de l’expérience ou encore avoir bénéficié d’une progression au plan salarial ou professionnel).


La mise en place de ce dispositif en 2014 prévoyait que les premiers entretiens devaient avoir lieu au plus tard en 2016, de sorte que les seconds aient lieu en 2018 et les premiers entretiens d’états des lieux en 2020.


En raison de la crise sanitaire, cet entretien de bilan ou tout entretien professionnel prévu en 2020 peut être reporté jusqu’au 30 juin 2021.


Cet entretien doit être consacré à l’examen des perspectives d’évolutions du salarié et doit faire l’objet d’un compte-rendu écrit qui permettra de retracer les actions entreprises et de valider les mesures mises en place tout au long de la carrière de chaque salarié pour garantir son employabilité.


Bien au-delà d’une simple obligation formelle venant valider le respect de l’obligation de gestion de carrière de l’employeur, l’entretien professionnel est un moment d’échange privilégié lors duquel le projet professionnel du salarié sera au centre de toutes les attentions. C’est alors l’occasion de faire le point sur le projet de l’entreprise et sur l’adéquation entre ce projet et le projet professionnel de chaque collaborateur afin de permettre à chacun de se sentir impliqué et motivé par son travail.

Lire aussi
Pas encore de mots-clés.