En période de crise sanitaire, l’obligation de formation….continue

On voit fleurir partout des mantras incitant les entreprises à « profiter » de la période actuelle pour s’adapter, se réinventer.


Cela a déjà pu s’avérer nécessaire au printemps : certaines pratiques mises en place lors du premier confinement peuvent devoir être à nouveau à l’ordre du jour. Les carences d’adaptation qui ont pu être révélées n’ont pas toutes été réglées la première fois, notamment lorsqu’on espérait que le contexte sanitaire ne verrait pas surgir la « seconde » vague.

Il est encore temps, notamment, de former ses collaborateurs pour leur permettre de s’adapter aux nouvelles pratiques, aux nouvelles stratégies mises en place.


La place de la formation dans cette adaptation d’urgence ne doit pas être négligée. Le développement du télétravail a également mis en lumière les difficultés de maîtrise des outils numériques, de coordination du travail à distance.

Qu’il s’agisse de s’adapter à de nouvelles activités ou à de nouvelles méthodes de travail, la formation va permettre aux collaborateurs de réserver un temps déterminé à l’acquisition des nouvelles compétences nécessaires. D’ailleurs, il reste important de ne pas négliger les temps partagés utiles à la construction du projet professionnel de chaque collaborateur et de respecter l’obligation générale de formation.

Le contexte et ses conséquences sur les activités des entreprises et des équipes ne doivent pas être négligés dans les échanges et particulièrement lors des prochains entretiens professionnels.

#adaptation

Lire aussi
Pas encore de mots-clés.
Dernières actus
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now