Difficultés de recrutement : comment agir pour y remédier ?

Il est aujourd’hui compliqué d’identifier les métiers en tension tant la difficulté de recruter semble générale. Alors que faire lorsqu’on est confronté à des problèmes de recrutement ?


Une fois le constat des difficultés de recrutement posé, il est temps de passer à l’action. Multiplier les canaux de diffusion de son offre d’emploi est une idée mais n’est pas, en soi, une solution miracle.



Pour trouver « la perle rare »,

il peut être nécessaire de revenir aux fondamentaux de son besoin de recrutement.


Le besoin de recruter doit répondre à une problématique bien identifiée dans l’entreprise : pourquoi ai-je besoin de recruter ? Pour quelles missions ai-je besoin d’avoir un nouveau collaborateur ?

Cette étape de questionnement est indispensable : elle va permettre d’identifier le pourquoi du poste créé. Ce « pourquoi » permettra de répondre au besoin de sens que recherchent aujourd’hui les travailleurs et de définir objectivement les missions qui seront confiées au nouvel embauché.


Définir le besoin permettra de cadrer les missions (le « quoi ») mais cela ne suffit pas ; il faut également s’intéresser au « comment », autrement dit, à la manière dont la mission devra être réalisée.

Cette deuxième question permet de faire un état des lieux des spécificités et contraintes du poste. Il est indispensable de prendre conscience du cadre dans lequel le travail devra être effectué et de ne pas minimiser les contraintes liées au poste de travail. Les difficultés de recrutement sont plus importantes en cas de contraintes physiques (charges lourdes, bruit, travail répétitif, exposition à des produits dangereux) et temporelles (horaires imprévisibles, travail de nuit…) ou en cas d’exposition à des risques psychosociaux (travail dans l’urgence, sentiment de ne pas pouvoir faire un travail de qualité) – enquête Dares, juin 2022.


Identifier de manière objective les contraintes du poste permettra de réfléchir à leur impact sur les difficultés de recrutement, voire d’imaginer des compensations à proposer. Parce qu’aujourd’hui, face aux difficultés de recrutement, le marché de l’emploi s’inverse : lorsque le secteur d’activité propose plus d’offres qu’il n’y a de demandes, les postulants osent davantage être exigeants et exprimer leurs aspirations, tant en termes de rémunération qu'en termes de conditions de travail. Il est temps d’intégrer ces paramètres à la stratégie RH de l’entreprise.

Lire aussi
Pas encore de mots-clés.