top of page

Comment prévenir les risques psychosociaux ?

Les risques psychosociaux font partie des risques professionnels à identifier afin de pouvoir éviter leurs conséquences. Aujourd’hui, on en entend de plus en plus parler. Pourtant, les employeurs et les managers hésitent encore à libérer la parole des salariés sur cette thématique, de peur de déclencher des plaintes dans l’entreprise. Mais refuser d’en parler n’occulte pas leur existence.



Inciter les salariés à évoquer ces risques permet d’en prendre conscience

et ainsi de régler au plus vite les problèmes identifiés.


Derrière le terme de « risques psychosociaux » se cachent différents risques : stress, violences internes (tensions, conflits, harcèlement….) ou violences externes (insultes, incivilités, agressions…).

Ces situations ont des conséquences pour les salariés mais aussi pour les entreprises. Pour les salariés ces risques psychosociaux peuvent provoquer un épuisement professionnel, des maladies cardiovasculaires, des troubles musculosquelettiques, voire des cas de dépression ou d’anxiété. De telles situations auront des conséquences pour les entreprises en provoquant de l’absentéisme, du turn over, de la dégradation de la productivité, une démotivation des équipes ou encore une atteinte à l’image de l’entreprise.


Les risques psychosociaux sont favorisés par des facteurs également identifiés : l’intensité ou le temps de travail, les exigences émotionnelles, la faible autonomie au travail sont autant de facteurs de risques, tout comme les rapports sociaux dégradés, les conflits de valeur ou l’insécurité de la situation de travail.


Alors pour agir au quotidien sur les risques psychosociaux, il est important de s’informer et de casser plusieurs idées reçues. En effet, pour bien réfléchir aux mesures à mettre en place, il est important d’observer l’ensemble du contexte de réalisation de leur travail par les salariés pour identifier les sources de risques et imaginer les réponses à y apporter. L’INRS préconise 9 pistes pour diminuer les risques psychosociaux : évaluer la charge de travail, donner de l’autonomie à ses salariés, soutenir ses collaborateurs, témoigner de la reconnaissance, donner du sens au travail, agir face aux agressions externes, communiquer sur les changements, faciliter la conciliation entre travail et vie privée et bannir toute forme de violence.


Prendre en compte l’existence de ces risques et travailler à leur prévention permettra d’améliorer le bien vivre au travail et engagera l’entreprise dans une démarche socialement responsable.

Comments


Lire aussi
Pas encore de mots-clés.
bottom of page