Comment le droit du travail aide les entreprises à être socialement plus responsables

Quand on parle de RSE et notamment son pilier social, on pense de prime abord à l’ensemble des engagements extra-légaux que les entreprises peuvent mettre en place pour améliorer leur engagement.


Dès lors, dans les petites entreprises, on se sent parfois bien loin de ces enjeux, estimant qu’ils sont réservés aux entreprises plus importantes. Pourtant, la législation française et l’ensemble des règles de protection des salariés qu’elle érige permet, s’ils sont respectés, de s’engager significativement dans une démarche durable et socialement responsable. En effet, le « simple » respect des règles érigées par le code du travail français et les accords collectifs répond à une grande partie des domaines d’action sociaux prévus dans la norme ISO 26000 (norme internationale définissant le concept de responsabilité sociétale).



Ainsi, la mise en conformité sociale devient un outil

au service des entreprises souhaitant s’engager durablement.


Malheureusement, dans les TPE, la mise en conformité sociale est souvent vécue uniquement comme une contrainte, par manque de temps, de connaissances et de ressources. En effet, rares sont les entrepreneurs qui prennent un temps de recul sur leurs pratiques sociales. Ils finissent par y être confrontés au plus mauvais moment : un contentieux avec un collaborateur, un contrôle urssaf…


La réflexion est alors inévitable, imposée par une problématique extérieure subie et souvent sous-tendue par un réflexe défensif. On finit par s’attaquer au droit du travail et aux obligations induites uniquement dans le cadre d’une approche « risque » (qu’est ce que je risque à ne pas respecter telle ou telle disposition ? Comment puis-je me défendre ?). Et les employeurs qui vivent ces mauvaises expériences conserveront l’idée que le droit du travail n’est qu’un amoncellement de contraintes qui les empêchent d’entreprendre de manière fluide.


Pour faire évoluer ce ressenti, il est possible d’adopter une approche d’opportunité, notamment en s’interrogeant sur ce que peut avoir de bénéfique pour l’entreprise le respect de telle ou telle réglementation ; c’est un changement de paradigme qui permet de ne plus subir, voire même qui peut permettre d’entretenir une certaine satisfaction à être en conformité avec la réglementation.


Et si cette mise en conformité permet aussi de démarrer une démarche RSE, plus respectueuse des hommes et des femmes qui font l’entreprise, c’est encore plus galvanisant !

Lire aussi
Pas encore de mots-clés.