Bien gérer la période d’essai pour valider le bien-fondé d’une embauche

Si la phase de recrutement s’achève avec la sélection du candidat et la réalisation de l’embauche, l’intégration du salarié n’est pas ferme et définitive dès la signature du contrat de travail. La période d’essai est une phase particulière qui n’est pas à négliger, tant pour l’employeur que pour le nouvel embauché.


En effet, cette période spécifique permet aux deux parties de valider leurs attentes : l’employeur pourra ainsi valider que les compétences identifiées lors de la phase de recrutement peuvent être effectivement mises en œuvre par le nouveau collaborateur et ce dernier pourra valider que les missions confiées et le cadre de travail correspondent à ce qui lui a été présenté lors des échanges précédents la prise de poste effective.

Il est donc important de porter un soin particulier à cette période.



Celle passe notamment par des moments d’échanges pour faire le point entre ce qui est attendu et ce qui se passe effectivement. Par exemple, il peut être demandé au nouvel arrivant de réaliser un rapport d’étonnement qui pourrait s’avérer fort utile pour continuer à progresser sur la méthode d’intégration de ses collaborateurs et lever rapidement les doutes ou incompréhensions possibles.


Cette période permet également de mettre fin à la relation contractuelle dans un cadre plus souple si l’une des parties n’est pas satisfaite.


Cependant, en raison de ce cadre de rupture spécifique, la période d’essai a un régime juridique propre : pour exister, la période d’essai doit être explicitement prévue au contrat de travail. De plus, la durée prévue doit être conforme à la durée fixée par la convention collective applicable ou, le cas échéant, par le code du travail selon la catégorie de l’emploi occupé. De même, le renouvellement de la période d’essai n’est possible que dans un cadre strict : pour être possible, la convention collective applicable doit autoriser le renouvellement et celui-ci doit être prévu dans le contrat de travail et respecter les règles spécifiques prévues (notamment l’obligation de disposer de l’accord du salarié pour pouvoir renouveler la période d’essai).

Lire aussi
Pas encore de mots-clés.
Dernières actus