top of page

Accompagner les salarié.es confronté.es à une fausse couche

Chaque année en France, on dénombre près de 200 000 fausses couches. Une femme sur quatre y sera confrontée au cours de sa vie.

Pourtant, légalement, il n'existe aucun congé pour les personnes vivant cette perte.


Une proposition de loi visant à favoriser l’accompagnement des couples confrontés à une fausse couche est en cours d’examen et devrait instaurer ce dispositif.

Vous pouvez cependant instaurer cette disposition dans votre politique RH interne dès maintenant, sans attendre l’obligation légale.


Par exemple, la branche professionnelle SYNTEC a décidé d’octroyer deux jours de congés rémunérés à toute femme salariée confrontée à une interruption spontanée de grossesse. Ce droit est également ouvert à la personne partageant sa vie.

Le géant Carrefour a également annoncé la mise en place de ce type de congé à compter de l’été 2023.


Il n’est cependant pas nécessaire d’être une grande entreprise pour être précurseur et mettre en place ce type de dispositif. Vous souhaitez l’intégrer aux avantages sociaux de votre structure? Nous pouvons en parler ensemble !




Comments


Lire aussi
Pas encore de mots-clés.
bottom of page