Jobs d’été : travailler sans être majeur ?


L'âge légal d'admission au travail est en principe fixé à 16 ans, autorisant ainsi les salariés mineurs à pouvoir travailler sous certaines conditions. Il est même possible de pouvoir travailler avant 16 ans : les jeunes d’au moins 14 ans peuvent effectuer des travaux légers pendant leurs vacances scolaires dès lors que la période d’emploi n’excède pas la moitié des vacances scolaires et que l’employeur a obtenu l’accord de l’inspection du travail.

A partir de 16 ans, les jeunes sont officiellement libérés de leur obligation scolaire et peuvent travailler même en dehors des vacances scolaires.

S’il est possible de travailler sans être majeur, des règles encadrent particulièrement le travail des salariés âgés de moins de 18 ans.

Ainsi, les salariés mineurs ne peuvent travailler plus de 35 heures par semaine. La durée quotidienne de travail est également limitée (8 heures à partir de 16 ans, 7 heures pour les moins de 16 ans). Des dérogations générales existent pour les contrats conclus en 2019 pour les activités réalisées sur les chantiers de bâtiment, les chantiers de travaux publics et les créations, aménagements ou entretiens des chantiers d’espaces paysagers : dans ces trois cas, la durée hebdomadaires peut être portée à 40 heures et la durée quotidienne de travail peut aller jusqu’à 10 heures.

De même, et sauf dérogation, le travail de nuit est interdit. La période de travail de nuit s’entend de 22 heures à 6 heures pour les jeunes d’au moins 16 ans et de 20 heures à 6 heures pour les jeunes âgés de 14 ou 15 ans.

Enfin, le dépassement des 35 heures et donc l’accomplissement d’heures supplémentaires n’est possible que pour les jeunes âgés d’au moins 16 ans et sous réserve d’obtenir l’accord de l’inspecteur du travail et l’avis conforme du médecin du travail.

#embauche #gestiondupersonnel

Lire aussi
Pas encore de mots-clés.
Dernières actus
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now